Créateur sur Papiers

Antonin Anzil

Akho x Antonin ANZIL 12

 

Cette fois encore, je rencontre un artiste à La Fabrique, un ancien bâtiment reconverti en atelier partagé, construit en briques et en bois datant de 1904.

Véritable lieu de rencontre et de création entre jeunes artiste ou transmetteurs de savoirs-faire, j’ai fait la connaissance d’Antonin dans son cocon de lumière et de douceur, qui tranche étrangement avec l’ambiance rustique et industrielle de l’atelier attenant de son “colocataire”, qui joue sur les performances sonores et graphiques. 

Akho x Antonin ANZIL 22

Antonin Anzil est créateur de sculptures sur papier. Un très beau métier dont les piliers sont la patience, l’harmonie et le sens du détail. Nous avons longuement échangé sur son parcours, son art, ses inspirations et son quotidien. Assis dans de grands fauteuils, entourés de ses créations, ce jeune artiste un peu solitaire est revenu sur le début de son parcours artistique.

"J'aime travailler de mes mains, voir les formes se dessiner peu à peu sur le papier."

Akho x Antonin ANZIL 19

 Il a débuté son apprentissage aux beaux-arts de Poitiers, où il a confirmé son goût pour le travail manuel et la préservation du savoir-faire. Il a ensuite suivi une formation aux Arts-déco à Paris, période décisive dans le développement de sa technique unique qui caractérise aujourd’hui son travail et ajoute à son art une immense puissance.  Cette technique, il l’a inventée en 2010. En parallèle de son activité dans la parfumerie de luxe, il s’est inspiré de techniques existantes et les a transformées afin d’obtenir un savoir-faire propre. 

Ce n’est qu’en 2017 qu’il décide enfin de se consacrer intégralement à ce qui l’anime, ce qui le fait rêver et vibrer : créer des formes, des ombres, des détails sur du papier.

 

Antonin m’a fait entrer dans son univers le temps de quelques heures. Il a passé de longs instants à m’expliquer et me dévoiler les secrets de la sculpture sur papier, cette pratique singulière qui fait naître des reliefs grâce à la multiplication de minutieux points sur du papier épais. Délicatesse et précision sont les maîtres mots de son travail qui se construit, comme une dentelle : point par point et tout en finesse.

Akho x Antonin ANZIL 24

“ Tout peut être ou devenir une source d’inspiration et tout s'interprète différemment en fonction de là où on regarde l’oeuvre, de son état d’esprit et de son rapport à l’art.”

Antonin aime travailler sur des surfaces blanches. Il aime pouvoir leur donner des nuances d’ombre et de la texture à l’aide d’un seul et petit instrument : la pointe sèche. 

Il lui arrive cependant de sculpter sur des papiers de différentes couleurs : du papier noir, bleu nuit, du blanc cassé, crème… Mais il garde toujours l’aspect brut et le rendu doux de la surface sur laquelle il crée pour rappeler que son art est inspiré par le naturel et la simplicité d’une matière vieille comme le monde. Son art et ses créations peuvent, au premier regard, paraître abstraites. Pourtant, toutes les œuvres d’Antonin naissent d’une réflexion subtile, qui laisse libre court à l’imagination de ses interprètes. Souvent inspirés de paysages, de mouvements, de cartographies organiquse ou abstraites, il laisse chacun trouver ses points de références, ses repères dans les lignes qui se créent, au fil de coups de point sèche>

Akho x Antonin ANZIL 9
Akho x Antonin ANZIL 18
Akho x Antonin ANZIL 16
Akho x Antonin ANZIL 17

Ses créations se déclinent en plusieurs formes, toujours réalisées à partir du même savoir-faire, de la même pratique qui est la sienne : des bas-reliefs, des sculptures lumineuses et des objets. Son atelier regroupe tous ces types de travaux, vraie coffre fort d’heures et de créativité. Si l’univers que crée Antonin dans son atelier à travers ses oeuvres est apaisant, serein et calme, le silence n’est cependant pas de rigueur lorsqu’il s’adonne à la sculpture. En effet, il travaille toujours en musique, assez douce, pour bercer ses idées et porter son inspiration.

Akho x Antonin ANZIL 14

Antonin a eu l’opportunité de montrer son travail à l’étranger. Il a exposé ses sculptures aux États-Unis, son travail étant souvent dédié à des galeries et des décorateurs d’intérieurs. Il lui arrive aussi de répondre à des demandes précises pour des particuliers. .

 

L’ensemble de ses travaux est réalisé sur mesure et il peut passer plus de 40 heures sur de grands modèles, toujours avec l’objectif de réaliser ses pièces à la perfection, sans fausses notes, dans le respect de l’unicité et de l’attention portée au moindre détail. 

"J’aime laisser libre court à l’imagination de chacun, que chacun puisse se créer ses propres points de repère, son interprétation."

Antonin revient sur sa fraîche collaboration avec Ruinart, la plus ancienne des Maisons de champagne. Il a réalisé une série de 20 étuis « seconde peau » en papier sculpté pour des magnums de champagne blanc de blanc. Cette édition limitée et non renouvelable sera disponible dans la Maison Ruinart de Reims pour les fêtes de fin d’année. Il a sculpté sur ces étuis une représentation aérienne du vignoble historique de la Maison, situé à Taissy, sur la montagne de Reims.

Akho x Antonin ANZIL 1

Cet artiste est très attaché à l’importance des détails, une des clés de voûte de son art. C’est d’ailleurs ce qu’i a particulièrement apprécié dans les chemises Akho : la précision des coutures, la qualité des matériaux, des finitions et de la poche, la traduction d’un savoir-faire familial qui se transmet de génération en génération sans jamais perdre de valeur. 

Il a apprécié le concept de la circularité, assez rare dans l’industrie textile. Il aime le modèle des pièces unisexes, uniques, numérotées, qui résistent au temps et s’adaptent aux mouvements. Les détails invisibles qui transforment une pièce simple en un vêtement élégant, raffiné et minimaliste. Des chemises simplement conçues, dont les tons neutres se rapprochent de ceux de son travail : des compagnons du quotidien, dans lesquels on se sent libres de créer.  

Lors de ma visite, Antonin, grand adepte de chemises au quotidien, a pu revêtir les chemises Phasa en coton crème et Phambi en lin bleu. Comme une seconde peau, il a pu créer en les portants, tester leur confort et leur fluidité. 

​​Le premier vêtement que tu as porté, dont tu te rappelles le plus ?

Ce n’est pas exactement le premier vêtements que j’ai porté, mais plutôt celui dont je me rappelle le plus. C’est un des costumes que ma grand-mère couturière me faisait sur-mesure.

Si tu devais décrire Akho en 3 mots ?

Une marque intemporelle, classique et durable.

L’endroit sur terre où tu te sens le mieux ?

Je pense aux îles des Saintes, un petit archipel au large de la Guadeloupe accessible uniquement en bateau, un endroit merveilleux qui offre des moments hors du temps, coupés du monde.

Selon toi, qu’est-ce qu’un bon vêtement pour créer ?

C’est un vêtement dans lequel on se sent à l’aise, solide et actuellement surtout assez chaud !

Si tu devais décrire tes créations en une phrase ?

Je crée des bas-reliefs sur papier à la pointe sèche, un outil initialement dédié à la gravure.
Mes créations représentent de grands paysages abstraits, des cartographies inventées. C’est un peu à chacun de se construire ses images personnelles et d’y chercher ses points de repère.

Lire la vidéo
Akho x Antonin ANZIL 15
Akho x Antonin ANZIL 23
Akho x Antonin ANZIL 14

Antonin mesure 1m79 et porte la chemise Phasa crème en L et la chemise Phambi noire en M.

Retrouvez les créations d’Antonin sur son site internet.

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Vous aimerez peut être...

Justine Cornuot – Céramiste

Céramiste Justine Cornuot Justine est une jeune céramiste, c’est dans le même atelier aux portes de Paris que je l’ai rencontrée. Dans l’un des ateliers,

Roxane Lhéoté – Céramiste

Céramiste Roxane Lhéoté Roxane fait partie du trio de céramistes que j’ai eu la chance de rencontrer, dans un atelier, donnant sur une charmante cour

Céline Dewavrin – Peintre en Décor

Peintre en Décor et Artiste Peintre Céline Dewavrin Pour cette deuxième rencontre, j’ai décidé de me rendre sur un des nombreux chantiers de l’artiste Céline