porter pour créer

Justine Cornuot - Céramiste

Justine est une jeune céramiste, c’est dans le même atelier aux portes de Paris que je l’ai rencontrée. Dans l’un des ateliers, de cette petite cour semblant hors du temps, notre rencontre s’est effectuée en plusieurs temps et de manière très enrichissante.

Justine est souriante et pétillante. On lit dans ses yeux son amour pour son travail, pour son savoir-faire qu’elle développe au quotidien. 

""Ce n'est pas facile de sortir de sa zone de confort, d'aller vers quelque chose dont on ne connaît rien, où tout reste à découvrir..."

Céramiste depuis 3 ans, Justine a commencé cette activité en tant que loisir.

C’est l’année dernière qu’elle a décidé de suivre une formation pour finalement passer un CAP au mois de Juin. Elle s’est imprégnée de nombreuses techniques différentes, notamment à celle du tournage.

une transformation

Avant le début de cette aventure artisitique, Justine travaillait dans l’univers bien différent du monde de la start-up et du digital. Elle était Customer Succes Manager dans une entreprise qui produisait des logiciels : l’un basé sur le transfert de savoir-faire entre les employés, l’autre dédié à la gestion des espaces de co-working.

un déclic

Justine a toujours eu un rapport particulier à l’art et au modelage, elle a toujours adoré construire de ses mains des formes, des textures. Elle passait des heures étant enfant à mouler des formes à base d’argile, à laisser libre cours à son imagination le temps de quelques heureuse, havre de tranquillité au milieu de semaines compliquée.  

Mais le déclic de Justine, celui qui l’a vraiment poussée à sortir de sa zone de confort, à surmonter ses peurs et son appréhension, c’est un voyage…

"“Ce voyage en Grèce a été un tournant brut. C'est vraiment à ce moment-là que j'ai compris qu'il était temps pour moi de me lancer."

Lors d’un voyage en Grèce, elle a multiplié les musées d’art antique, émerveillée par la beauté des créations, des amphores, des jeux de lumière, de couleurs. Du mélange parfait des mosaïques, de la mer, du bleu et du blanc.  

De retour en France, elle replonge quelque temps dans son quotidien. Dans sa vie rythmée par son activité. Et elle se rend compte que quelque chose ne va pas, ne va plus. Elle se rend compte qu’il lui manque quelque chose pour être pleinement épanouie, pour être heureuse et complète. Il lui manque l’art et la création. 

en pleine évolution

Depuis, elle divise son emploi du temps quotidien en deux gros chantiers : elle produit dans cet atelier qu’elle partage avec 3 autres jeunes céramistes et donne des cours dans un autre lieu du côté de Saint-Germain des Prés. C’est très important pour elle de transmettre son savoir-faire et elle prend son rôle très à coeur.

Justine est en train de créer son site internet pour pouvoir vendre ses pièces en ligne mais est déjà présente lors de ventes physiques.

envie de rencontres

Cette jeune céramiste participe souvent à des marchés de créateurs, comme celui qui s’est tenu le week-end du 11 et 12 décembre à l’atelier Voltaire, ou à des pop-up stores.

Lors de ces évènements, elle souhaite pouvoir exposer ses œuvres, rencontrer des personnes qui portent un intérêt à ce qu’elle crée et partager encore et toujours sa passion.

"La transmission fait partie de mon métier"

La démarche de Justine a fait écho à la mienne, un déclic lors d’un voyage, une envie de partager son savoir-faire.

Chez Akho, l’envie est de revaloriser du tissu déjà existant mais aussi de mettre en lumière des savoir-faire parfois oubliés ou mis de côté. L’envie de replacer la vêtement comme un objet précieux. De reconsidérer la chemise comme une pièce intemporelle et élégante dont on ne se lasse pas et dans laquelle on écrit de belles histoires…

Dis-nous en plus...

  • Le premier vêtement que tu as porté, dont tu te rappelles le plus ?

    Un pantalon en velours côtelé ! Je suis vraiment fan de cette matière depuis que je suis enfant.

  • Si tu devais décrire Akho en 3 mots ?

    Akho est pour moi éthique, beau et simple.

  • L’endroit sur terre où tu te sens le mieux ?

    C’est dans la mer quand je fais la planche en me laissant bercer par le clapotis de l’eau.

  • Selon toi, qu’est-ce qu’un bon vêtement pour créer ?

    un bon vêtement pour créer est un vêtement solide, agréable à porter et dans lequel on se sent bien.

  • Si tu devais décrire tes créations en une phrase ?

    Mes créations sont à la fois brutes & douces, je vais chercher des formes classiques auxquelles j’ajoute une petite touche de modernité et de poésie.

  • Ta plus grande source d'inspiration ?

    Les rencontres et les formes.

Justine mesure 166cm et porte la chemise Izolo Camel en L

Titre du produit